was successfully added to your cart.

Le stress, ce mal de la société moderne, comment l’apprivoiser ? Car oui, le stress fait partie intégrante de notre vie, il nous guète, tel un parasite, nous rend irritable, provoque un manque de discernement ou encore une grande fatigue.

Le stress m’est tombé dessus, c’était un mardi ! Pourtant j’avais pris mes précautions, faire du sport régulièrement, me reposer… J’ai résisté tant bien que mal mais le stress a tout son temps, et petit à petit je suis moins allé à la salle de sport pour finir par ne plus y aller du tout. Et c’est à ce moment là que le manque de recul et de discernement m’a été fatal, grosse fatigue !

C’est alors que ma sœur Déborah grande adepte de Crossfitt devant l’éternel, m’a vanté les mérites de la méditation. J’avoue avoir été sceptique et m’être dis : “la méditation=yoga=un truc de fille”, les préjugés font plus de ravages que le stress !

Me voilà parti pour 20 minutes de méditation avec pour objectif d’évacuer et me recentrer. Très rapidement, j’ai eu le sentiment de flotter, le lendemain et les journées qui suivirent j’avais retrouvé mon énergie et surtout j’étais de bien meilleure humeur. C’était incroyable, je me surprenais à interagir et à plaisanter avec les gens que je rencontrais au cours de ma journée, c’était vraiment agréable. Elle est vraiment trop forte ma sœur !

Au bout d’une semaine j’ai décroché et tout de suite mon humeur était moins joyeuse, j’avais moins d’entrain. Je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’une discipline de vie et que les erreurs nous sont précieuses en enseignements. Alors soyez vigilants, ne vous laissez pas embrouiller par le stress !

 

Qu’est ce que la méditation de pleine conscience ?

Pratiquer la méditation de pleine conscience c’est être encré dans le présent. Être l’observateur de soi-même pour prendre conscience de sa vie et de ses actes. Nous ne pouvons pas agir sur notre passé et le futur n’est fait que de suppositions, nous ne pouvons agir sur nos vies qu’au présent.

 

Que disent les études scientifiques sur les effets de la méditation ?

Le monde scientifique a toujours montré son cepticisme quant à la méditation. Cette pratique est souvent associée au Boudhisme aux antipodes du rationalisme scientifique. Ces dernières années l’idée à fait du chemin et les études scientifiques attestent des bienfaits de la méditation. Matthieu Ricard, à la fois docteur en génétique cellulaire et moine tibétain a beaucoup fait pour populariser cette pratique.

Les zones du cerveau affectées par l’âge (en rouge) sont moins nombreux et moins répandus chez les sujets méditants (rangée du bas)

Au début des années 2000, à l’initiative des boudhistes des expériences ont eu lieu. Des IRM ont été réalisés sur des adeptes novices et confirmés. Les scientifiques ont pu observer une différence du cerveau en méditation et au repos. Plus étonnant encore des modifications durables ont été observées sur les pratiquants réguliers. Ont été observés : une augmentation de la densité de la matière grise (neurones) au niveau de l’hippocampe ainsi qu’une diminution de la matière grise dans l’amygdale (lié à la peur, l’anxiété et au stress) ainsi qu’une augmentation des connectivités dans le cortex préfrontal dorso-latéra. Cette zone est connue pour être impliquée dans l’attention et les fonctions exécutives, qui contrôlent le comportement

 

Une réponse naturelle aux angoisses et douleurs.

La méditation apaise l’angoisse en agissant sur les zones cérébrales impliquées dans l’anxiété. Elle est également éficace pour lutter contre la dépression. Une équipe de psychologues de l’université d’Oxford a mis en évidence des résultats semblables aux psychotropes sur les patients dépressifs. Étude Une autre étude parue en 2011 dans la revue Neuroscience nous apprend que cette pratique permet aussi de mieux gérer la douleur, se révelant plus efficace que la morphine !

 

Ce que j’ai apris

La méditation n’est pas nécessairement liée à une religion, il suffit d’être à l’écoute de soi et méditer tout simplement. Cette pratique m’aide à me focaliser sur les solutions et non pas les problèmes. Vous verez, au début tout un fleau d’idées et d’images vous viennent en tête, c’est tout à fait normal. C’est une façon de vous vider l’esprit. Pour ensuite vous sentir apaisé(e). Je pratique la méditation le soir avant de me coucher, mais vous pouvez très bien profiter de vos temps de transports, attention à ne pas louper votre arrêt. Je vous recommande l’application gratuite Insight Timer (disponible pour mac et android) véritable base de donnée, vous aurez accès à de nombreuses sécances de méditations guidées ainsi que la possibilité d’interagir avec sa communauté.

 

Pour appronfondir

Les Editions Alary sortent Cerveau et méditation un livre de Wolf  Singer et Matthieu Ricard

Egalement un podcast de France Inter dans Grand bien vous fasse du 19 septembre 2017.

La méditation de pleine conscience a le vent en poupe. Vous trouverez de nombreux articles et cours sur la toile. Vous pouvez la pratiquer en solitaire et également dans le cadre de cours encadrés.

J’espère que cet article vous aura été utile, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques et expériences.

Eric Madelaine

ericmadelaine

Author ericmadelaine

More posts by ericmadelaine

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.